Sign in / Join

Quel droit pour mère isolée ?

En France, vivre seul peut vous donner droit à une demi-part supplémentaire des impôts. Malheureusement, ce n'est pas la seule condition. Nous donne une mise à jour sur les possibilités d'avoir une demi-part de plus lorsque vous vivez seul et toutes les règles des appareils : que se passe-t-il si vous avez un conjoint pendant l'année, Quelles conditions doivent être remplies avec un enfant placé sous garde alternative, quelle case cocher... ?

Impôt et personne seule : deux possibilités d'obtenir une demi-part !

Pour bénéficier d'une demi-part supplémentaire en tant que personne vivant seule, il existe deux dispositifs. Le premier est destiné aux personnes ayant des enfants à charge. et le second, c'est ceux qui n'en ont plus.

Lire également : Comment justifier une absence sans certificat ?

Demi-part des parents seuls : vivre seul avec des enfants à charge

Si vous avez un ou plusieurs enfants à charge, vous pouvez avoir une demi-part supplémentaire en tant que « parent seul ». Il est donc nécessaire de respecter la double condition. suivant :

— Vivez seul le 1er janvier (ou le 31 décembre si séparation ou divorce) de l'année d'imposition ; — Avoir des enfants à charge sur la déclaration de revenus.

A voir aussi : Quelles sont les conséquences de l'absentéisme ?

Il est essentiel de vivre seul si l'on veut bénéficier d'un avantage fiscal. Ce n'est pas le mariage ou les pacs qui comptent ici, il faut vraiment vivre seul dans chez vous. Le fait de vivre avec votre conjoint, même si vous n'êtes qu'une cohabitation, vous fait perdre le bénéfice de la demi-part supplémentaire. Les autorités fiscales n'hésiteront pas à vérifier le bail, le taxe d'habitation ou toute preuve en cas de contrôle fiscal. Pour bénéficier de l'avantage fiscal, il suffit de cocher la case T « parent seul ».

Exemple :

Mme Corrigetontax vit seule le 1er janvier 2020 et est mère d'un enfant. Lors de sa déclaration de revenus de 2020 pour 2021, elle pourra cocher la case T car elle remplit les deux conditions. Il disposera d'une demi-part supplémentaire et paiera donc moins d'impôt.

Demi-part pour un parent (père ou mère) qui a élevé un enfant seul pendant 5 ans.

La deuxième possibilité, si vous vivez seul, d'avoir une demi-part de plus concerne ceux qui n'ont plus d'enfant à charge... en d'autres termes, ceux qui ont un enfant qui ne figure plus sur la déclaration de revenus. Les autorités fiscales autorisent alors l'accès à une demi-part supplémentaire sous certaines conditions, il est nécessaire de :

— vivre seul le 1er janvier (ou le 31 décembre en cas de séparation/divorce) de l'année fiscale ; — Avoir pris en charge exclusivement ou principalement la garde d'au moins un enfant, pendant au moins cinq ans pendant laquelle vous avez vécu seul.

Encore une fois, il faut déjà vivre seul (pas de cohabitation). Ensuite, vous devez avoir supporté la charge réelle d'un ou de plusieurs enfants pendant 5 ans où J'étais seul. Les autorités fiscales détaillent les conditions dans les textes que vous trouverez à la fin de l'article. On se souvient des points suivants :

— Vous devez être en charge de l'enfant pendant 5 ans lorsque vous étiez seul, mais pas nécessairement sur une base continue. Si vous avez élevé votre enfant seul pendant 2 ans, alors étaient en couple, puis suite à la rupture l'ont soulevé seul 3 ans, la condition de 5 ans est bien validée. — Avoir supporté la charge de l'enfant signifie pour l'administration fiscale : « Le parent doit avoir assumé, exclusivement ou principalement, la responsabilité de l'enfant, c'est-à-dire avoir assumé la responsabilité de son éducation et subvenir à ses besoins matériels... le contribuable doit avoir assumé, en plus de la responsabilité de l'éducation de l'enfant, une partie au moins de ses besoins matériels. Par conséquent, le parent qui a assumé la responsabilité intellectuelle et morale de l'enfant mais n'a pas supporté efficacement la charge matérielle ne peut pas prétendre au bénéfice d'un quotient familial » — Le fait d'avoir élevé seul un enfant de 4 ans et de 2 ans supplémentaires ne permet pas d'en avoir l'avantage. Vous devez avoir élevé le même enfant seul pendant 5 ans. — Ce sont les les propres enfants du contribuable.

Si vous remplissez les conditions, la case L de la déclaration de revenus doit être cochée. De nombreux documents justificatifs peuvent être authentiques : avis fiscaux antérieurs avec la case « parent seul » cochée, copie du jugement de divorce ect... Il appartient aux autorités fiscales de prouver que vous n'avez pas vécu seul lorsque vous examiniez l'enfant, ce qui vous facilite la tâche. la tâche (pour votre part, une déclaration sur l'honneur suffit). Ce point étant plus technique, n'hésitez pas à poser vos questions en commentaires si vous souhaitez vérifier que vous êtes éligible. Il est important de ne pas manquer cette occasion puisque tant que vous vivez seul, vous bénéficiez de cet avantage fiscal à vie ! Il suffit de cocher la case L pour l'obtenir.

Exemple :

Mme Corrigetontax est célibataire le 1er janvier 2021. Elle a supporté les dépenses de son fils pendant 5 ans lorsqu'elle était célibataire. Aujourd'hui, son fils a 30 ans et fait sa propre déclaration de revenus. Mme peut cocher la case L et aura un moitié de part supplémentaire sur la déclaration de revenus 2021.

Demi-part pour une personne seule : combien moins d'impôt ?

Le gain fiscal varie en fonction de vos revenus. Une personne qui ne paie pas d'impôt ne bénéficiera pas d'une réduction d'impôt avec la moitié supplémentaire de la part. Une personne qui paie beaucoup d'impôts bénéficiera d'une réduction significative grâce à la moitié de la part. Notez que la réduction d'impôt est différente selon que vous cochez la case T ou la case L (dans les deux cas, vous avez la moitié d'une part, mais le gain fiscal est différent). Je ne peux pas vous donner le montant exact, mais je peux vous en donner autant que possible. Les plafonds prévus pour 2021 sont les suivants :

— 938€ maximum moins taxes pour ceux qui cochent la case L : vivre seuls et élever un enfant seul pendant cinq ans. — 2 134€ moins taxes pour ceux qui peuvent cocher la case T : les parents isolés ont un gain supplémentaire.

Bien sûr, je ne compte pas dans le gain fiscal la part de l'enfant à charge. Il s'agit en fait de l'avantage fiscal maximal offert par le « single » boîte « parent » qui est de 2 134€ maximum. Si nous combinons les deux, nous arrivons à un gain maximum de 3 704€. La réduction d'impôt est donc et atteint plusieurs centaines d'euros pour ceux qui remplissent les conditions. La case monoparentale est beaucoup plus avantageuse sur le plan fiscal que la case « a élevé un enfant seul pendant cinq ans », malgré le fait qu'ils fournissent tous deux une demi-part supplémentaire. Si vous avez oublié de le cocher les années précédentes, je vous conseille vivement de corriger la déclaration de revenus des années précédentes.

Exemples :

M. Corrigetontax a le droit de cocher la case L. Grâce à la demi-part, son impôt peut être réduit jusqu'à 938€ maximum.

M. Correcetontax a des enfants à charge et peut cocher la case « parent seul ». Grâce à la moitié de la case T, son impôt peut être réduit jusqu'à 2 134€ maximum.

Puis-je avoir la moitié de la part « parent seul » dans une autre résidence ?

La question ne se pose pas pour ceux qui cochent la case L puisqu'ils n'ont pas ont plus d'enfants à charge. En revanche, il est tout à fait possible d'avoir un ou plusieurs enfants à charge en alternance et de vivre seul ! Alors, que faites-vous à propos de la boîte T ? La bonne nouvelle, c'est que vous pouvez le cocher. La résidence alternative ne vous empêche pas de bénéficier de la case « parent seul » si vous vivez seul. La mauvaise nouvelle, c'est que les autorités fiscales ne font pas de cadeau et vont diviser l'avantage de la moitié de l'action en deux ! Vous bénéficierez donc d'une réduction de la taxe maximale qui ne sera plus de 2 134€ via la case T mais de 1 067€ !

Exemple :

Mme Corrigetontax est mère d'un enfant et vit seule, elle pourrait cocher la case T en 2020 qui réduisait son impôt de 1 000€. En 2021, un changement entraîne la déclaration de l'enfant en garde alternative. Sur la déclaration de revenus 2022 2021, Mme peut toujours cocher la case T malgré que son enfant soit déclaré en garde alternative, mais son impôt sera réduit de seulement 500€ à la place. de 1 000€.

Demi-part pour les familles monoparentales et l'impôt à la source.

La mise en place de la retenue à la source ne change rien. Vous devez faire la déclaration de revenus et je vous invite à cocher la case T ou L si vous y avez droit. En fait, la taxe diminuera et votre taux prélevé à la source en tiendra compte. En cas de changement sur un an (case T ou L perdue ou acquise), vous constaterez un retard car l'administration fiscale prend un taux à la source calculé à partir de la déclaration de revenus N-2 et se régularise avec l'avis fiscal un an plus tard. Voir : Calendrier 2021 pour le taux de retenue à la source.

Textes en force : BOI-IR-LIQ-10-20-20-10-20140326

Show Buttons
Hide Buttons