Sign in / Join

Quelles sont les missions de l'Aide-soignante ?

Les aides-soignants font partie intégrante de l'équipe médicale qui prend en charge les résidents des foyers de soins infirmiers. Multitâches, ils apportent un soutien aux infirmières grâce à leurs connaissances pratiques et théoriques dans le domaine de la gériatrie, mais interviennent également auprès des personnes âgées pour leur apporter un soutien relationnel. Concentrez-vous sur ces travailleurs méritants.

Quel chemin pour devenir infirmière assistante dans une maison de soins infirmiers ?

A découvrir également : Comment fonctionne un centre hospitalier ?

Pour pouvoir exercer légitimement la profession d'assistante infirmière, il est impératif de valider votre diplôme d'État d'aide infirmière (DEAS). Pour obtenir ce précieux sésame, le candidat doit entrer dans un Caregiver Training Institute (IFAS). Les IFAS peuvent être privés ou publics, selon qu'ils sont indépendants ou s'ils sont rattachés à une structure tierce (CHU, centre hospitalier, IFSI). Toutefois, il est obligatoire de passer un examen d'entrée pour pouvoir bénéficier de la formation.

A voir aussi : Quels sont les avantages d'un vétérinaire ?

L'examen d'entrée est ouvert à toute personne âgée de 17 ans ou plus et est considéré comme un concours de la fonction publique de catégorie C. L'apprentissage en tant qu'assistante infirmière, par contre, combine deux aspects : un aspect théorique (600 heures) et un aspect technique, via six stages (840 heures). L'ONISEP compte 479 établissements de formation, dont vous trouverez la liste ici : http://www.onisep.fr/content/etablissements soignant.

En plus de cette formation, devenir assistante infirmière dans une maison de retraite exige diverses qualités personnelles. L'épreuve orale du concours permet au jury d'évaluer les qualifications du candidat afin de déterminer s'il a sa place dans la maison de retraite ou non. En effet, ce travail nécessite une bonne condition physique pour prendre soin des résidents, mais aussi un mental à tout test pour surmonter la mort, et des valeurs humaines pour accompagner les personnes âgées au quotidien. Le futur soignant doit donc démontrer :

  • Résistance psychologique très élevée
  • Un grand sens de l'écoute
  • Empathie
  • Patience
  • Disponibilité auprès des résidents
  • Un bon esprit d'équipe et de collaboration

À la fin de sa formation, l'assistant infirmier rejoint un établissement de recrutement, souvent dans sa ville. Un assistant infirmier lillois sera plus proche d'une maison de retraite à Lille, mais s'il est inscrit auprès d'une agence temporaire, il est possible qu'il soit sollicité pour des missions dans une maison de retraite à Paris, par exemple.

Après trois ans d'expérience en tant qu'assistante infirmière, il est possible d'évoluer vers le métier d'infirmière en passant les examens d'admission IFSI (Nursing Training Institutes). Le soignant peut également se tourner vers la profession d'aide médico-psychologique, une activité très importante au sein d'un EHPAD.

Les missions de l'assistante infirmière dans les foyers de soins

Source : Korian

Le travail de l'assistante infirmière dans les maisons de retraite consiste à effectuer des soins visant à améliorer ou à maintenir l'autonomie d'une personne âgée. Sous la responsabilité d'un infirmier, le soignant prend soin des résidents selon une approche globale : la dimension relationnelle des soins est tout aussi importante que leur efficacité. Le soignant accompagne donc les personnes âgées dans leur vie quotidienne afin d'assurer leur santé et leur bien-être.

L'une des missions d'une aide-soignante est de fournir des soins d'hygiène et de confort aux résidents, comme assurer leur réveil, les aider à aller aux toilettes, s'habiller, prévenir les risques de plaies de pression, les accompagner aux toilettes, distribuer des repas et aider les résidents Il assure également le maintien de l'environnement de la personne âgée en refaisant les lits et en entretenant la pièce. Le soignant, qui fournit les soins liés au sommeil, doivent également savoir comment installer et mobiliser une personne âgée. En effet, en sollicitant et en stimulant quotidiennement les résidents, le soignant contribue à la conservation ou au développement de leur autonomie.

De plus, le travail d'un soignant nécessite de pouvoir bien observer une personne et mesurer des données clés liées à sa santé, telles que la prise de sa température, la surveillance de son poids ou de ses selles, ainsi que la surveillance de son état général et de ses réactions. En ce sens, le soignant offre un soutien important à l'infirmière dans la prestation des soins lorsqu'un résident en a besoin. Il s'occupe de l'entretien des équipements de soins en les lavant, en les décontaminant, en les désinfectant, ainsi qu'en contrôlant et en conditionnant les équipements à stériliser.

Enfin, le soignant doit contribuer à la prescription correcte des soins. Pour ce faire, il doit recueillir et transmettre des observations en orale mais aussi par écrit sur les soins et les mesures prises, ainsi que sur le comportement du résident et de son environnement. Le soignant est chargé de remplir le dossier de soins avec diverses observations régulières sur le résident :

  • Aspect physique
  • Sociabilité
  • État d'esprit
  • comportement
  • Suivi des activités
  • Évaluation de l'autonomie

Pour que le séjour de la personne âgée soit le plus fluide possible, le soignant doit le tenir à lui et à son entourage informés de son état de santé général (physique, psychique). Il doit également savoir comment accueillir les proches et leur apporter une réponse appropriée et appropriée au cas du résident. Le soignant accompagne les aînés pour contribuer à leur bien-être et doit donc pouvoir les stimuler à travers diverses activités (aide à la marche, coiffure, jeux, etc.).

Pour en savoir plus sur les missions d'un aide-soignante (milieu hospitalier, foyers de soins, etc.), rendez-vous ici : https://www.mnh.fr/telechargement/AS-TAP-2014.pdf

Show Buttons
Hide Buttons