Sign in / Join

Comment ouvrir une entreprise de transport messagerie ?

Avec l'essor du commerce électronique et de la franchise douanière, la création d'une entreprise de transport de colis est devenue très populaire auprès des investisseurs.

Il s'agit généralement de déplacer des marchandises vers un point de livraison spécifique. Le transport doit toujours répondre aux exigences de temps du client et à la nature des marchandises transportées. Il s'agit donc d'une tâche lourde qui exige de la rigueur, de la qualification et une bonne organisation de la part de l'entreprise prestataire. Ainsi, avant de démarrer une activité de transport de colis, il faut maîtriser certains concepts juridiques et techniques de base.

A lire en complément : Comment évaluer efficacement son personnel ?

Créez votre entreprise avec LegalVision ! Résumé :

I/ Créer une entreprise de transport de colis, les autorisations législatives requises II/ Créer une entreprise de transport de colis, élaborer le plan d'affaires et rechercher un financement III/ Créer une entreprise de transport de colis, le choix de la structure juridique IV/ Les formalités de création de l'entrepriseV/ Procédures de lancement des activités

i/ Créer une entreprise de transport de colis, les autorisations légales requises

Comme pour les autres activités commerciales, le transport de colis est réglementé par la loi. En particulier par le Code de commerce et la loi sur les sociétés commerciales. Il est soumis à une réglementation stricte pour deux raisons.

Lire également : Comment structurer une démarche ?

  • Pour prévenir au mieux les conflits éventuels d'une part.
  • Mais aussi, afin d'offrir une sécurité maximale aux marchandises transportées.

Conformément aux dispositions législatives, quelques conditions doivent être remplies pour créer une entreprise de transport de colis.

A) Le certificat de compétence professionnelle du

L'obtention d'un certificat de compétence professionnelle est obligatoire, selon qu'il s'agisse de transports lourds ou légers. Il fait l'objet d'une demande auprès de DREAL et doit toujours être précédé de plusieurs examens ou formations. transport

Pour passer ces examens, il est recommandé de se préparer avec des organisations accréditées. Le certificat est délivré dans les 2 mois suivant l'examen.

B) Preuve de capacité financière

Pour créer une entreprise de transport de colis, les initiateurs du projet doivent également démontrer qu'ils disposent de ressources financières suffisantes pour couvrir la gestion des activités. Cette preuve de capacité financière peut se manifester par le dépôt d'une garantie bancaire. Cela peut également se faire en écrivant un organisme de garantie certifiant et garantissant le budget de fonctionnement de l'entreprise.

Le montant requis par la loi varie en fonction du type de transport.

  • Pour le transport lourd, une somme de 9000 euros est nécessaire pour le premier véhicule. Il faudra ajouter 5000 euros pour les moyens de transport supplémentaires.
  • Pour les véhicules légers , la capacité financière requise est de 1800 euros pour le premier véhicule, et 900 euros pour les véhicules supplémentaires.

C) Lieu du siège social et capacité juridique

Avant de donner son approbation finale à l'octroi d'une licence de transport intérieur, DREAL exige également des conditions supplémentaires. Ainsi, le siège social de la société doit être établi sur le territoire national français. En outre, l'entrepreneur ne doit pas être en incapacité commerciale.

Il ne doit donc pas avoir fait l'objet de  :

  • Une condamnation pénale ;
  • Ou une condamnation fiscale ;
  • Et enfin, la faillite personnelle.

D) Obtention d'une licence de transport intérieur auprès de DREAL

La création d'une entreprise de transport de colis et le démarrage de cette activité sont conditionnels à l'obtention d'une licence de transport. Cela lui permet de certifier et de certifier son activité. Pour l'obtenir, il est nécessaire de déposer une demande auprès de DREAL (Direction régionale de l'environnement, de la planification et du logement).

Cette demande est suivie de la fourniture de documents supplémentaires tels que :

  • Le certificat de capacité de transport professionnelle ;
  • Et la garantie financière.

L'ensemble du dossier doit ensuite être tamponné par un comptable agréé. Pour faciliter le processus, il est possible de demander de l'aide à des conseillers juridiques. À la fin de la procédure, une licence provisoire sera délivrée qui permettra à l'entreprise d'être enregistrée immédiatement avant l'octroi d'une licence définitive.

Il est à noter que la licence doit être renouvelée tous les dix ans avant la date de sa dernière validation. Néanmoins, certaines entreprises sont exclues de cette autorisation de licence . Il s'agit de :

    • les entreprises agricoles ;
    • Ou des entreprises de collecte de produits laitiers
    • Transport routier public
    • Et ceux qui transportent pour leur propre compte.

II/ Créer une entreprise de transport de colis, développer le business plan et rechercher des

financements Pour démontrer la solidité d'un projet de création d'entreprise, l'élaboration d'un plan d'affaires est une étape essentielle. Il reflète les stratégies à mettre en œuvre pour mener à bien le projet. Il prend en compte quatre phases essentielles. Il est donc nécessaire de les définir successivement.

A) La présentation générale du projet

Une présentation bien structurée et exhaustive du projet est nécessaire pour développer un bon dossier. Dans ce cas, il faut d'abord révéler :

      • Le nom du projet ;
      • Le logo ;
      • Les membres ;
      • Autres supporters
      • En plus des informations de contact.

Ceci fait suite au mémoire présentation du projet avec la genèse de l'idée de créer le projet, la détermination de l'offre commerciale et enfin les besoins.

B) Faire des études de marché

Une étape très importante, l'étude de marché. Il consiste à calculer les chances de succès d'un projet de création d'entreprise. Cela permet de réduire les risques et les incertitudes. Il s'agit d'analyser la nature et les tendances du marché au niveau national. De plus, il prend en compte les aspects technologiques et réglementaires.

La clientèle cible est ensuite identifiée en fonction de ses besoins, de ses désirs et de son pouvoir d'achat. Leurs habitudes de consommation et leurs comportements d'achat doivent également être inclus. À partir de ces données collectées, l'emplacement de l'entreprise et la zone de chalandise seront déterminés.

Enfin, il est essentiel d'analyser la concurrence en recueillant des informations auprès de tous les concurrents potentiels sur le terrain ou avec les clientèles cibles. Cette analyse concurrentielle permet d'adapter la perspective de son offre commerciale à la réalité économique du marché. Il permet également d'innover son offre en tirant parti de tous les atouts. Il convient de noter que la collecte d'informations se fait non seulement sur le terrain, mais également en ligne ou à partir de l'analyse des résultats.

C) Évaluer les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces

Le plan d'affaires inclut nécessairement une analyse SWOT, qui consiste à évaluer les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces du projet. Cela vous permet de créer des stratégies pertinentes et d'anticiper les menaces . L'idée est d'abord d'identifier les axes internes et externes.

      • Les axes internes sont liés aux ressources humaines, aux capacités financières et aux capacités de production.
      • Quant à axes externes , ils sont généralement basés sur l'environnement des entreprises (économique, politique et social).

À partir de ces deux axes, les initiateurs du projet peuvent détecter les zones potentielles à exploiter et les changements à venir.

D) Faire le bilan des ressources (matérielles, humaines et financières)

Afin d'assurer la mise en œuvre efficace du projet de création d'une entreprise de transport de colis, il est essentiel de dresser la liste de tous les moyens nécessaires à sa réalisation, y compris les ressources humaines, les moyens matériels et les moyens financiers.

      • Signifie

        humain

Les acteurs humains ne doivent pas être oubliés dans le processus de création d'une entreprise, car ils sont la clé de la réalisation des objectifs fixés. Il s'agit généralement de dirigeants d'entreprise, d'employés dédiés à l'organisation et à l'administration, de chauffeurs, mécaniciens et manutentionnaires.

Une excellente qualification est requise dans tous ces domaines, en particulier dans la profession du transport routier. En effet, cela permet d'assurer le bon fonctionnement de l'entreprise.

      • Moyens matériels

Un ensemble de moyens logistiques devrait être mis à la disposition de l'entreprise afin de lancer le plus rapidement possible le projet de création d'un transport de colis. Cela comprend les palettes simples, les hayons arrière, les chariots embarqués, les grues, les véhicules de transport tels que la semi-remorque équipée ou la semi-remorque fourgonnette, et les locaux de l'entreprise.

Les matériaux doivent être définis en fonction des besoins et de l'objectif à atteindre . Il ne faut pas oublier que les chaînes de services régionales ou internationales doivent également être bien équipées pour que les colis arrivent à destination dans les délais fixés par le client.

      • Moyens financiers

Le plan d'affaires doit démontrer le coût total du projet en évaluant la prévision du chiffre d'affaires par rapport aux dépenses. Cette évaluation doit être effectuée sur une base annuelle ou pluriannuelle. Un compte de caisse doit également être créé pour calculer les dépenses mensuelles. Cela permet de déduire le fonds de départ nécessaire. À cela s'ajoute ultérieurement le calcul de la contribution propre, le calcul des prêts, de la dépréciation et des bénéfices attendus. La création d'une entreprise de transport de colis nécessite au moins 1800 euros de fonds propres.

Si les contributions propres ne sont pas suffisantes pour couvrir le budget nécessaire, il est possible de faire des prêts bancaires, du financement participatif ou même de faire appel à l'argent ou à l'État subventions.

E) Configurer une bonne stratégie commerciale

La stratégie commerciale concerne toutes les actions marketing de base.

      • Déterminer les offres commerciales ;
      • La stratégie de communication pour stimuler l'offre sur le marché,
      • Les moyens de distribution ;
      • Le rapport qualité-prix pour séduire les cibles ;
      • Déterminer les avantages concurrentiels, par exemple la mise en place d'un site en ligne très attractif et en effervescence.

III/ Créer une entreprise de transport de colis, le choix de la structure juridique

Après avoir obtenu la licence de transport de colis, il est obligatoire de choisir la forme juridique de l'entreprise. Conformément au code des sociétés commerciales, l'entreprise a le choix entre différents statuts juridiques.

A) Le formulaire individuel

Il exige un impôt sur le revenu obligatoire. De l'autre côté Cependant, l'entreprise individuelle présente de nombreux avantages, compte tenu de la simplicité de son fonctionnement. Mais aussi à la légèreté de son coût de démarrage. Ce statut s'adapte parfaitement aux petites entreprises.

B) Entreprise individuelle à responsabilité limitée

Il vous permet de choisir un système d'impôt sur le revenu ou sur les sociétés. L'EIRL contribue à consolider la protection des actifs personnels des associés. De plus, son fonctionnement est assez simple. Enfin, cette forme juridique peut être combinée avec le statut d'auto-entrepreneur.

C) La société par actions simplifiée

Forme de société moderne, la SAS se caractérise par l'absence de capital minimum. Les associés sont, dans ce contexte, responsables de la mise au point de leurs contributions personnelles. De plus, ils organisent librement la société. En ce qui concerne le système fiscal, la SAS a le choix entre l'impôt sur le revenu ou l'imposition des sociétés.

D) La société par actions simplifiée à une personne

Dans le de la même manière que le SAS, la SASU permet de limiter la responsabilité des associés à leurs contributions personnelles. Il n'oblige pas les partenaires à payer des impôts sur la masse salariale sur les dividendes. Il assimile même le chef de l'entreprise au régime des employés. De plus, il permet d'alléger les formalités administratives et comptables. Il s'agit de la forme juridique de société la plus populaire dans le monde des affaires.

E) La société individuelle à responsabilité limitée

Offrant une protection maximale aux associés en termes de responsabilité, le statut EURL permet d'optimiser à la fois les régimes social et fiscal.

F) La société à responsabilité limitée

Une forme juridique d'entreprise très en vogue : SARL. Il est très populaire auprès des investisseurs pour diverses raisons. En effet, il limite la responsabilité des associés. Il leur permet même de travailler en couple avec le statut de conjoint collaborateur. Son fonctionnement est soumis à un cadre juridique très strict, qui garantit existence à long terme. Ce statut permet également de gagner rapidement la confiance des institutions bancaires.

G) Statut d'auto-entrepreneur

Souvent mal vu par les investisseurs, le statut d'auto-entrepreneur présente néanmoins des avantages. Il permet de garantir la transparence des activités, des charges sociales et des impôts sur le revenu. Il permet également de réduire la comptabilité et d'éliminer le système de TVA à verser. De plus, il offre la possibilité de réaliser plusieurs types d'activités.

Cependant, il présente de sérieux inconvénients. Parmi elles, il y a la contrainte des partenaires en termes de déductibilité des charges et d'amortissement des équipements. En effet, même s'il n'y a pas eu de profit, les charges et les impôts doivent toujours être déduits. La possibilité de s'associer est également très restrictive en ce qui concerne les obligations et la responsabilité professionnelle.

IV/ Les formalités de création de l'entreprise

Création d'un transport de colis l'entreprise exige l'accomplissement de plusieurs formalités tant au niveau de l'administration qu'au niveau de l'entreprise elle-même.

A) La création de l'entreprise

La loi est très rigoureuse lorsqu'il s'agit de créer une entreprise. Outre les procédures conventionnelles, d'autres étapes doivent être prises en compte. Tout d'abord, il faut choisir le bon statut juridique. Cela fait suite à la rédaction des statuts par les partenaires, qui consistent à mieux prévoir les règles de fonctionnement de l'entreprise. La constitution du capital social se déroule dans la troisième phase, avec la comptabilisation des contributions en espèces, des contributions en nature et des promesses de contribution.

B) La procédure d'inscription et d'inscription

Indispensable pour avoir la personnalité juridique, l'entreprise doit s'inscrire au registre du commerce et des sociétés. Il s'agit de plusieurs étapes à suivre, notamment :

        • La publication de la création d'une entreprise dans le journal d'annonces juridiques ;
        • Enregistrement des statuts auprès du service de la fiscalité des entreprises ;
        • L'établissement du dossier d'enregistrement lui-même ;
        • Enfin, l'enregistrement du dossier au greffe du tribunal de commerce . L'enregistrement est facultatif, mais il est fortement recommandé.

Ces procédures exigent de solides connaissances juridiques. Le soutien d'un avocat ou d'un autre conseiller juridique est donc fortement recommandé. Il est important de se rappeler que l'entreprise doit se conformer à toutes les exigences légales découlant de son enregistrement.

Des documents supplémentaires peuvent être demandés par le CFE, tels que la preuve de la capacité commerciale basée sur une déclaration d'honneur de non-condamnation et identification des associés commerciaux.

Une fois enregistrée auprès du CFE, l'entreprise est déclarée vivante et viable.

V/ Procédures de lancement des activités

Pour lancer définitivement votre aventure entrepreneuriale, il est nécessaire de mettre en place une bonne stratégie marketing. Cela commence par se faire connaître sur le marché grâce au réseautage . L'idée est de développer un vaste réseau pour trouver de nouveaux clients et développer des contacts.

Il faut donc d'abord créer un site Web, se faire une place dans les réseaux sociaux et participer à des salons professionnels.

N'hésitez pas à rédiger un bon pitch et des articles web ou papier pour gagner votre place auprès des clients. Tout au long du processus, il est recommandé d'être accompagné d'experts en marketing.

Créez votre entreprise avec LegalVision !

Show Buttons
Hide Buttons