Sign in / Join
logiciel libre

Que signifie Logiciel libre : définition de Logiciel libre

Les logiciels libres sont très appréciés de nombreux utilisateurs. La raison est toute simple, un logiciel libre est plus flexible et présente un avantage économique pour les utilisateurs. Il n’est pas nécessaire d’acheter une licence comme dans le cas d’un logiciel propriétaire. Si vous souhaitez savoir ce que signifie le terme « logiciel libre », ce mini guide vous en présente un résumé.

Qu’est-ce qu’un logiciel libre ?

Dans le jargon informatique, il est courant de rencontrer de nombreuses terminologies qu’on peut confondre à s’y méprendre. Dès lors, la clarification du terme « logiciel libre » s’impose. Un logiciel libre doit laisser une certaine liberté comme son nom l’indique à ses utilisateurs.

A découvrir également : Comment avoir une adresse IP en France ?

On doit la formalisation de la notion de free software ou de logiciel libre à Richard Stallman dans les années 1980. Par ailleurs, la notion a été popularisée grâce au projet GNU, mais aussi la Free Software Foundation.

Les libertés que doit fournir un logiciel libre

En effet, un programme peut être considéré comme libre, dès qu’il offre 4 types de libertés. Dans un premier temps, un utilisateur doit pouvoir utiliser le logiciel comme il l’entend. Celui-ci doit pouvoir donc le faire fonctionner comme il le souhaite et pour l’usage de son choix. C’est la liberté 0.

Lire également : Comment sécuriser Telegram ?

Ensuite, un logiciel libre peut être modifié par les utilisateurs sans acquisition préalable de la licence. C’est la liberté 1. Ici, il va falloir accéder au code source du logiciel. En effet, le code source est considéré comme la recette et le logiciel libre comme le menu.

Un programme libre peut être redistribué à d’autres utilisateurs, c’est la liberté 3. Pour finir, la liberté 4 stipule que les utilisateurs doivent pouvoir copier le programme, accéder à son code source pour le modifier et distribuer ces copies à un public plus large.

Lorsque les licences des logiciels comportent une restriction de l’une de ces 4 libertés, le programme ne peut être considéré comme un logiciel libre. C’est le cas des programmes propriétaires.

Par ailleurs, du moment où les licences ne prévoient aucune restriction, les logiciels libres (free software) doivent être utilisés comme préconisés. Ils ne doivent pas enfreindre les conditions des licences bien qu’ils soient libres. En effet, ces logiciels ont bien une licence qu’il n’est pas nécessaire d’acheter.

La nuance avec la notion d’open source

Parfois, la notion de logiciel libre peut être confondue à tort avec celle de l’open source. Si les deux couvrent les mêmes types de programmes, les idéologies ou les valeurs sont bien différentes. Les utilisateurs des logiciels libres recherchent la liberté et la justice. En soi, l’utilisation de logiciels libres est un mouvement qui fait campagne pour cette liberté.

L’open source quant à lui, met uniquement l'accent sur les avantages que les utilisateurs peuvent tirer du principe de son utilisation. Sur cette base, Stallman ne considère pas « open source » et « logiciel libre » comme des terminologies exprimant la même réalité.

Quels sont les avantages d’un logiciel libre ?

logiciel libre

Les logiciels libres constituent le choix systématique de nombreux utilisateurs pour plusieurs raisons.

Un avantage économique

Contrairement à un logiciel propriétaire, les logiciels libres sont des choix économiquement avantageux. Ici, il n’est pas nécessaire d’acheter les licences. Il faut rappeler que dans le cas d’un logiciel privateur, l’achat de la licence ne vous donne même pas le droit de le modifier.

Avec les logiciels libres, la distribution peut être gratuite. Cependant, des frais de support peuvent être demandés. Par la suite, il sera possible d’accéder au code source pour le modifier et pour le redistribuer à volonté.

Du moment où le logiciel est développé sous un système GNU, les logiciels libres donnent les 4 libertés requises. Toutefois, il est recommandé d’opter pour des programmes développés sous un système GNU/Linux.

La flexibilité

La flexibilité est un avantage qu’offrent les logiciels libres. Puisque les utilisateurs peuvent accéder au code source de ces logiciels, ils peuvent le modifier afin qu’il réponde à un besoin bien précis. Les logiciels libres peuvent donc être détournés de leur utilisation de base.

Des logiciels de qualité et sécurisés

Les logiciels libres sont généralement des programmes de grande qualité. Étant donné que les utilisateurs peuvent accéder au code source, les développeurs sont plus attentifs aux codes. En effet, les utilisateurs peuvent corriger les erreurs et faire évoluer les programmes selon leur besoin, ce qui optimise la qualité du logiciel gratuit.

Un logiciel libre est aussi un programme sécurisé. Comme dans le cas précédent, à partir du moment où il est possible d'accéder au code source sans acheter la licence du programme, les développeurs ne peuvent pas tricher sur le contenu des codes.

En résumé, le logiciel libre est un programme dont on peut accéder au code source en vue de le modifier. Pour être considéré comme tel, il doit laisser la liberté à l’utilisateur de profiter d’un certain nombre de modalités. Il faut rappeler qu’il y a également une certaine nuance entre les terminologies « logiciel libre » et « open source », quoique les deux permettent d’accéder au code source des logiciels.