Bonjour à tou.tes,

La commission « concevoir pour le développement durable » d’ARPEGE a le plaisir de vous inviter à la prochaine journée consacrée à l’éco-conception.

Cette journée aura lieu le lundi 25 mars à Télécom Paris Tech au 46 rue Barrault, Paris 14ème (métro Corvisart – ligne 6) en salle F703.

 

Voici le programme de cette journée :

Début : 9h30

* 9h30/10h : accueil café dans le hall de Telecom ParisTech

* 10h/11h : Yann Leroy – MCF au Laboratoire Génie Industriel de CentraleSupélecconception de systèmes industriels durables et ingénierie de l’innovation

* 11h/12h : Discussion

Déjeuner : 12h15/13h45 (au Circus, à côté de Télécom ParisTech)

Reprise : 14h

* 14h/15h : Myriam Fréjus – Chercheuse à EFD R&D - Intégration des questions de développement durable dans l’analyse ergonomique des activités domestiques et la conception de services smart home (voir résumé ci-dessous)

* 15h/16h : Discussion

* 16h/16h30 : Discussion générale et perspectives inter-disciplinaires

* 16h30/16h45 : Divers commission (organisation Journée CDD 2019-1, Symposium CDD SELF 2019, etc.)

* 16h45 : fin de la journée

Merci d’avance de prévenir de votre présence par email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou/et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En espérant vous voir nombreux.euses lors de cette journée !

Bien cordialement,

Magali Prost & Gaëtan Bourmaud, comité organisateur de la journée

Publié dans News
mercredi, 06 février 2019 21:19

Journée d'étude le 7 mars 2019

Chers collègues

Afin de faire le point sur le projet Ontostats, ses résultats et ses perspectives, je vous convie à une journée d'étude le 7 mars 2019 à Aux Archives Nationales (site de Pierrefitte) de 10h à 16h. Nous avons prévu un programme en trois temps : le bilan du projet, les questions autour de l'usage des ressources pédagogiques et enfin  les prolongements possibles. L'évènement est gratuit mais le nombre de places limitées. L'inscription est donc obligatoire. Faites-le sans attendre. Vous trouverez informations pratiques et formulaire d'inscription sur ce site: https://sites.google.com/view/journeeontotats/accueil. J'espère que vous aurez la possibilité d'être des nôtres et que nos pourrons échanger sur ces sujets passionnants. N'hésitez pas à diffuser autour de vous.

Bien cordialement


Jean-Marc Meunier - Maître de conférences

Publié dans News

Les moyens, outils et supports qui sont mis à disposition des acteurs, organisateurs, producteurs et consommateurs de la communication et de la publication scientifiques (CPS),  ont connu des changements majeurs ces dernières décennies. Par ailleurs, on pourrait constater que les évolutions des formes, modalités et critères d'évaluation, de validation et d'exercise de CPS n'ont pas évolué autant.

Cette première édition du SCPS, qui aura lieu le 5 et 6 avril 2019 à Djerba en Tunisie dans le cadre du colloque CiDE.21, invite à reposer, repositionner, amender et récrire ce constat dans le but de mettre en place un projet d'étude collective et durable mettant formes, modalités, moyens, outils et supports au service de l'objet, du contenu et de la pratique de CPS à l'ère du numérique.

https://scps.sciencesconf.org/

Le premier SCPS est organisé à l'initiative du Département des Humanités Numériques (DHD) de l'Université Paris 8 en partenariat avec : 

Publié dans Conférences

Lors du prochain séminaire de recherche de l’équipe C3U,

Amandine Porcher-Sala, PhD en Gérontologie et en Ergonomie, interviendra sur le thème suivant :

«Technologies et vieillissement : ancrages théoriques et empiriques d'une recherche transdisciplinaire »

le mardi 5 février 2019 de 15 à 18 heures, salle G-2 à l’Université Paris 8.

Vous y êtes cordialement invités.

Françoise Decortis et Anne Bationo-Tillon

 

Publié dans News

3rd edition of the international conference on IoT : Techniques, uses, ethics

October 3-5, 2018

Track chairs:
• Mehdi Ammi (Université de Paris Sud, France)
• Samuel Szoniecky (Université Paris 8, France)

Short description

This conference will examine the problems of the IoT along three axis complementary technique, use and ethics. The techniques used to produce artifacts (physical objects, infrastructures), programs (algorithmics, software) and data (Big Data, linked data, metadata, ontologies) are the subject of multiple innovations rich and stimulating. Alongside this technological boom, the uses of IoT colonize new fields of application in the areas of transport, administration, housing, maintenance, health, sports, well-being.. The privileged interface with the digital ecosystems are now at the heart of social exchanges, the IdO develops a power to act with both good and bad consequences, makes it difficult to appreciate a fair activity.

Call for papers

Scientists, industrialists and students are invited to reflect on the new challenges that IoT presents by demonstrating how these emerging technologies develop new uses that condition human relationships with digital and physical ecosystems and challenge ethical boundaries. These reflections will develop original views both on the techniques put in place and on their impacts on the process in change of our society. The main technological issues will concern sensors, embedded electronics, communication protocols and data security in a major strategic situation. Usage questions will focus on the human factors of human-machine interactions and the positioning of future users at the very heart of the design process of connected objects. Particular attention will be paid to proposals concerning methods of design : design, development, debugging and evaluation of connected objects and services. Ethical issues will concern the changes in the economy and the society, individual freedoms, but also research and creativity.

Publication


ACM will publish the proceedings of the Digital Tools & Uses Congress in the ACM Digital Library within its International Conference Proceedings Series (ISBN 978-1-4503-6451-5).

 
A selection of best papers will be invited to publish extended versions in form of book chapters under the series Digital Tools & Uses at ISTE & Wiley (indexed by Wiley Online Library).

Accepted authors will be sent the ACM rights management form and complete instructions.

After completing their rights management form, authors will be emailed the correct rights text and bibliographic strip to place within their paper. Please inform authors that they must enter the text into their paper.

Submission Types

• Short and Long Papers
• Workshop

Submission Format

Please use the ACM Master Template to prepare your proposal : https://www.acm.org/publications/proceedings-template

Important: At this first step you are required to submit as anonymous author for peer-reviewing. That is, leave in blank the Author and Affiliation text of the template. If your proposal is accepted, you will then prepare a final version with your full name and contact details.

Submission System

Please send your proposals via SciencesConf :
https://iotc-2018.sciencesconf.org

Review Process

All submissions will follow a blind peer-review process. At least two different members of the scientific committee will review each paper. The selection criteria is based on originality, accordance to the theme and topics, scientific/technical contribution, and clarity of presentation.

Authors will receive notification of acceptance on May 18th 2018. If your paper is accepted you will be solicited to prepare the camera-ready version for its publication.

Topics

Network of digital and physical objects
Connected, connected objects
User Interface Aspects of IoTs
Innovation and technological uses of IoT
Communicative and augmented environments
IoT Information Ecosystems
Sensor networks and signal analysis of connected objects
Social interaction
Hypertext and hypermedia of objects
Design Methodologies
Analytical models
Applications and paradigms of interaction for citizens

Scientific Committee & Reviewers

Abdelali Ibriz : USMBA, Fès, Morocco
Abdulmotaleb El Saddik : MCRLab, EECS, University of Ottawa, Canada
Ali Selamat : Center of Communication and Information Technologies (CICT), Universiti Teknologi Malaysia, Johor, Malaysia.
Anas Abou El Kalam : ENSA - UCA, Marrakesh, Morocco
Anne Laurent : LIRMM, Université Montpellier 2, France
Bob-Antoine-Jerry Ménélas : Département d’Informatique et de Mathématiques, Université du Québec à Chicoutimi, Canada
Eunika Mercier-Laurent : Groupe MODEME IAE Lyon 3, CReSTIC Université Reims Champagne Ardennes, France
Florimond Gueniat : Center for Exascale Simulation of Plasma-Coupled Combustion, Univ. of Illinois, Urbana-Champaign, USA
Francesco Ferrise : Department of Mechanical Engineering, Politecnico di Milano, Italia
Frédéric Hubert : Department of Geomatic Sciences, Université Laval, Québec, Canada
Hatem Ben Sta : University Of Tunis El Manar, Tunisia
Ioan Roxin : ELLIADD, Université de Franche Comté, France
Jamshid Bagherzadeh : Department of Computer Engineering, Faculty of Electrical and Computer Engineering, Urmia University, Iran
Jaouhar Fattahi : Laboratoire de Sécurité Informatique, Université Laval, Québec, Canada
Khalid Mekouar : President of ESISA, Fes, Morocco
Malek Ghenima : Ecole Supérieure de Commerce, Tunis, Tunisie
Maria Chiara Caschera : IRPPS-CNR, Roma, Italia
Mehdi Boukallel : Université Paris XI, France
Mihaela Hnatiuc : Universitatea Maritime, Constanta, Romania
Mohamed Mejri : Département d'informatique et de génie logiciel, Faculté des Sciences et de Génie, Université Laval, Canada
Nasreddine Bouhai : Laboratoire Paragraphe, Université Paris 8, France
Natalia Kryvinska : Department of e-Business, Faculty of Business, Economics and Statistics, University of Vienna, Wien, Austria
Okba Kazar : Smart computer science laboratory, Biskra University, Algeria
Paulo Moura Oliveira : School of Sciences and Technology, UTAD University , Vila Real, Portugal
Philippe Marin : ENSAG, Grenoble, France
Rachid Chelouah : Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information, Cergy Pontoise, France
Rachid Gherbi : Département d'Informatique, Université Paris-Sud 11, Orsay, France
Saad Harous : College of Information Technology, United Arab Emirates University, Al Ain, United Arab Emirates.
Takafumi Matsumaru : Waseda University, Tokyo, Japan

Publié dans Conférences

 

 

 

 

 

Introduction

Site web de la conférence : http://frontieres.paragraphe.info

Depuis 2011, dans la continuité d’initiatives de recherche sur le thème des Frontières tenues au sein de laboratoires en sciences humaines et sociales et technologies numériques, cet événement veut permettre la rencontre de chercheurs d’horizons disciplinaires différents avec l’objectif de produire un corpus de connaissances et d’analyses de pratiques sur l’interaction entre sociétés et technologies numériques.

Initialement le fruit de la collaboration entre le laboratoire Paragraphe et l’équipe Art des Images et Art Contemporain (AIAC) de l’Université Paris 8, conjoignant l’Ecole d’ingénieurs ESISA (Fès, Maroc), ces réflexions rejoignent de nombreux axes de développement des recherches en sciences de l’information et de la communication telles que le démontrent les colloques de la SFSIC de ces dernières années. Pour cette raison, d’autres équipes de recherches en Sciences de l’information et de la communication travaillant sur le thème ont rejoint le programme.
L’association des termes « Frontière » et « Numérique » n’est évidemment pas anodine (au-delà de l’interprétation sage que l’acronyme requiert). D’une part, la notion de frontière est heuristique et métaphorique (barrière, passage, interface, limite, confins, transition, changement, etc.), d’autre part, il s’agit de dénoter l’intention d’intégrer des réflexions sur les potentialités du numérique et de ses champs d’application qui conquièrent de nouveaux territoires de la connaissance de manière exponentielle.
Il s’avère que depuis la deuxième édition du colloque « Frontières Numériques » tenue en 2014 à Fès au Maroc, les débats publics et d’experts se multiplient sur l’essence même du thème et plus particulièrement sur le rôle des frontières dans les activités humaines – nous dirons maintenant les humanités – , du fait de l’évolution des flux migratoires, du fait de la globalisation des échanges, du fait de la configuration nouvelle des relations (aussi bien locales qu’internationales), du fait du communautarisme, …

Le point commun identifié est celui des moyens employés pour réaliser ces transformations sociales, politiques et économiques : les technologies numériques. Cela ouvre une brèche épistémologique par laquelle l’hybridation des sciences humaines et de l’ingénierie des technologies prend forme. En effet, les débats susmentionnés (chacun les identifiera à l’aide d’une simple requête sur un moteur de recherche internet au vue leur notoriété) fondent légitimement leurs questions (le pourquoi) sur des dimensions purement socio-anthropologique, culturelles, économiques, ingénieriques : « il existe une frontière entre X et Y parce que Z et cela s’explique selon P dans le système contraintes C …». La réflexion promue ici n’est pas de cet ordre, elle se veut ancrée dans des réalités multiples (Berger & Luckmann ; Schütz) qui veut laisser difracter des modèles de compréhension originaux en mettant en lumière la question du « comment » : comment les proto-frontières émergent ? Lesquelles disparaissent ? Lesquelles se négocient ? Quels sont les « théâtres » d’opérations ou de conquêtes de sens que le numérique propose, suggère, permet, réfléchie, supporte, incarne, expose, régule…

L’hypothèse d’un impact radical du numérique sur l’ensemble des sociétés qui y ont accès est posée sans angélisme ni préjugé.

On pourra lire entre ces lignes une inspiration phénoménologique et cognitive qui, sans être requise, a le mérite de porter son attention non sur des spéculations mais sur l’étude des constructions signifiantes participant à la réorganisation du monde et des activités humaines (professionnelles ou récréatives) qui l’animent. La problématique des « frontières numériques » conjoint alors réalités artistiques, sociales, culturelles, géopolitiques, etc. La première édition de l’ouvrage « Les frontières numériques » (sous la direction de Saleh I, Bouhaï N & Hachour H., L’Harmattan, 2014) a permis de démontrer la cohérence de la démarche interdisciplinaire et multi-objets proposée, celle-ci a été confirmée au cours de la dernière édition du colloque qui a donné lieu à deux publications scientifiques :

Bouhaï N, Hachour H. & Saleh I (Dir.). Frontières numériques et Savoir, L’Harmattan, 2015
Hachour H., Bouhaï N & Saleh I (Dir.). Frontière numériques et Artéfacts, L’Harmattan, 2015

Programme

Conférence Invitée
Jean-Pierre MALLE, Data Scientist et Ingénieur

« Modéliser la perception de situations complexes : le point de vue de la data science sur l'élaboration des données numériques »

Jeudi 1 décembre 2016

09H00-09H30 : Café d'accueil des participants
09H30-10H00 : Ouverture du colloque par les coprésidents et présentation de la thématique de l'édition 2016
10H00-10H30 : Mots des coprésident(e)s du comité scientfique
10H30-12H30, Session 1 : perceptions et hybridation des frontières numériques (modérateur : Hakim Hachour)

10H30-11H00 : Thierry Daunois, Gilles Boenisch, La perception dans un monde numérique : le cas 3DPrintlab, plateforme numérique sur l'impression 3D
11H00-11H30 : Georges Gagneré, Cédric Plessiet, Perceptions (théâtrales) de l'augmentation Numérique
11H30-12H00 : Philippe Bonfils, Jacques Ghoul Samson, World of Warcraft : entre perceptions et interactions
12H00-12H30 : Olivier Nannipieri, Olivier Hugues, Philippe Fuchs, De la perception à la signification : une approche phénoménologique de la réalité augmentée et diminuée
12H30 -14H00 : déjeuner buffet

14H00-18H00, Session 2 : Perceptions et effets des frontières numériques (modérateur : Olivier Nannipieri)

14H00-14H30 : Lucie Alidières, Chrysta Pelisser, Des dispositifs numériques préventifs à l’épreuve du jeu : analyse de modalités linguistiques
14H30-15H00 : Philippe Kislin, Hélène Duval, Du Vestige à l’Edifice informationnel : Application de Méthodes en Archéologie au Chercheur d'Information
15H00-15H30 : Hanene Rejeb, Alexandre Abellard, Patrick Abellard, La réalité virtuelle pour une conception centrée sur les clients âgés ou handicapés :

Pause café

16H30-18H00, Session 3 : Perceptions et usages numériques (modérateur : Nasredinne Bouhaï)

17H30-17H30 : Tiphaine Zetlaoui, Zineb Majdouli, Vers une proxémie numérique. Perceptions des espaces et des territoires sur Facebook
17H30-18H00 : Mohamed Anouar Lahouij, La division identitaire à l’ère du numérique
20H00 : Dîner de Gala sur le port de Toulon

Vendredi 2 décembre 2016

09H00-11H30, Session 4 : Perceptions et interdisciplinarité des frontières numériques

09H00-09H30 : Bernard Lombardo, Miguel Membrado, Hakim Hachour, Perception organisationnelle des activités collaboratives : de la quantification à la valorisation des usages numériques

09H30-10H00 : Laurence Martel, Le téléphone portable, l'attachement aux parents et la prise d'autonomie à l'adolescence

10H00-10H30 : Samuel Szoniecky, La perception des proverbes : cartographier les frontières sapientielles

10H30-11H00 : Claire Noy, Frontières et identification des données scientifiques

11H00-11H30 : Pause café

11H30-12H30 : Conférence invitée de Jean-Pierre Malle, "Modéliser la perception de situations complexes : le point de vue de la data science sur l'élaboration des données numériques"

12H30-13H00 : Table ronde sur l'effet des frontières numériques sur les perceptions et clôture de la conférence scientifique

13H00 : Déjeuner libre

15H00 : Vues d'Artiste avec Jean-Marc Navello qui présentera une fresque perturbant les perceptions visuelles réalisée au cours de la conférence (Site web de l'artiste : http://www.navello-illustrateur.com/crbst_5.html).

front-num-illusion1

Publié dans Conférences

Digital tools and uses

Le développement du numérique, et surtout de l’hypermédia -véritable objet de recherches depuis les années 1980- est né de la rencontre entre hypertexte et multimédia. Il a été impliqué au sein du déploiement mondial du Web, dans un processus d'industrialisation qui a accompagné la mutation de nos sociétés en « sociétés de l'information » portées par une nouvelle ère irrémédiablement numérique.

Cette série est consacrée à l’usage et développement des outils numériques. Elle se propose de porter un regard double. D'une part, à propos de la réalité industrielle des objets numériques, en préservant la place de la technologie, qui relance constamment des nouveaux usages. D'autre part, en gardant à l’esprit la question du rôle joué par les technologies numériques dans l'acquisition des connaissances. Il n'est plus possible d'ignorer les expériences, les avancées récentes en matière d'interfaces adaptatives, d’hyper-objets, des objets connectés, du design web, de la réalité virtuelle, de la construction des connaissances chez les utilisateurs/usagers et les problématiques liées à l'évaluation des dispositifs numériques destinés à l'enseignement, la santé, le commerce, l’industrie, etc.

Appel à communication en anglais et en français

Accéder au site web de la conférence

La collection « Outils et usages numériques » est ouverte à la réception de manuscrits originaux suivant la vision énoncée ci-dessus. Vous pouvez nous contacter par courrier électronique à tout moment, de préférence avec les informations suivantes (en anglais ou français) :

Auteur et titre :

  • Provisional book title (and subtitle)
  • Author/Editor full name(s) (delete as applicable)
  • Position(s) and affiliation(s) (please enclose your curriculum vitae)
  • List of co-author(s) or contributors including their affiliations

Proposition :

  • Definition of the topic (approx. 2 lines)
  • Please write a short description of your book which could be modified for promotional purposes (approx. 5 lines)
  • Please outline your reasons for proposing a new book in this field (approx. 5 lines)
  • Please list the key features of your book, and key words.
  • Please list the proposed contents, including section and sub-section headings.
  • Please include a summary of each chapter along with its approximate length, e.g. word count, proposed no. of pages (attach a separate document if necessary).

Manuscrit :

  • Approximate number of pages for the entire book
  • How long do you estimate it will take for delivery of the completed manuscript?
  • Language (English or French) (If in French, please indicate the French title)
Publié dans News
mardi, 30 décembre 2014 14:12

Frontières numériques - Mots-clés

Programme de recherche "Frontières Numériques" du Laboratoire Paragraphe EA349 (Université Paris 8 et Université de Cergy Pontoise)

Suite à la 2e édition du Colloque Frontières Numériques, tenu les 18 et 19 novembre à Fès, Maroc, découvrez les mots-clés communs des contributions faites par les participants au colloque Frontières Numériques 2014.

Pour plus d'information sur l'événement, visitez le site web :
http://numerique.paragraphe.info

Visualisation réalisée avec le logiciel ORA (Casos)
http://www.casos.cs.cmu.edu/projects/ora/.

Http://numerique.paragraphe.info

Publié dans Vidéo
mercredi, 24 décembre 2014 14:59

Projet scientifique

Positionnement

Les objectifs et la composition du laboratoire PARAGRAPHE sont interdisciplinaires. Ses membres viennent de trois sections du Conseil National des Universités :

  • 71e (sciences de l'information et de la communication),
  • 16e (psychologie)
  • 27e (informatique).

Ils se rejoignent en effet dans un intérêt commun pour l’ensemble des implications des technologies de l’information, que ce soit à travers des notions techniques comme les moteurs de recherche, les hypertextes, les hypermédias, les outils informatiques, les applications qui en résultent et les activités humaines qu’ils sollicitent ou au travers de notions relevant des sciences de l’Homme et de la Société (ergonomie, science cognitive, sociologie, philosophie…) comme les enjeux sociaux de ces technologies, leur conceptualisation ou encore les problèmes fondamentaux sur la nature des informations et des connaissances et les questions  plus générales de l’insertion des Technologies de l'information et de la communication (TIC) dans la boucle de l’activité humaine.

Sous la poussée du "phénomène Web", nos recherches et les contributions aux douze conférences "Hypertextes et Hypermédias : Réalisations, Outils et Méthodes (H2PTM)" depuis 1989 se sont adaptées à la situation de ces dernières années et s’orientent plus en plus vers l'étude des phénomènes numériques de la conception à l'usage. Une compréhensin fine des phénomènes nécessite la poursuite des études des situations de travail et d'interaction dans leur ensemble.

De nouveaux centres d’intérêt apparaissent :

  • des nouvelles générations de moteurs de recherche, plus puissants et pertinents, face au défi de la croissance exponentielle du nombre des pages Web et diversification des sources d'information, et la multiplication des applications des langues ;
  • des techniques de fouille de textes ("textual data mining");
  • une veille scientifique, technique et stratégique ;
  • un web sémantique, collaboratif, intelligent et dynamique ; 
  • une construction d’une géographie du cyberspace ("cybergeography"), et une cartographie de l'information à partir du contenu, ou des liens ;
  • un développement du travail coopératif assisté par ordinateur ;
  • un développement des recherches ergonomiques et cognitives dans le domaine des TIC ;
  • un développement des écritures hypermédias interactives (les jeux vidéo).

Les travaux du laboratoire Paragraphe partent de l’hypertexte et de l’hypermédia vers des applications de plus en plus ciblées. Nous voulons, nous inscrire dans la logique de la nouvelle orientation qui relève d’une mosaïque constituée de modèles, de méthodes, de concepts, d’outils et de formalismes dont le renforcement interdisciplinaire de l’équipe vise à augmenter la cohérence.

Depuis 1983, nous avons mis sur pied un outil opérationnel sous forme d'un laboratoire de recherche interdisciplinaire, reconnu à l’échelle national et international dans les domaines :

  • de l'hypertexte et de l’hypermédia,
  • de l’écriture interactive, 
  • de l’usage et des usagers des TIC,
  • de la génération automatique de textes,
  • de la gestion, de l’acquisition et de la raisonnement des connaissances,
  • du web sémantique collaboratif, social et dynamique,
  • de l’ergonomie et du processus de conception et création.

Nos activités et actions se répercutent :

  • de nombreuses publications nationales et internationales,
  • de plusieurs ouvrages publiés,
  • d’organisation de colloques internationaux,
  • de partenariat de conférences nationales et internationales,
  • de direction de plusieurs thèses,
  • de réalisation de plusieurs prototypes de recherche (générateur de     textes sur internet ; moteur de recherche multilingue et cartographique, Hypermap : environnement d’assistance à l’indexation ; Proxilex : logiciel de recherche rapide de termes et d'approximation lexicale ; HyWebMap : outil d’écriture hypertextuelle ; H-NILS  : gestion de connaissance, K-Web Organizer  : moteur de recherche collaboratif sur le Web, Procspace Collecticiel pour communautés de pratique, ICRS : Outil  de recherche collaborative d’informations et SPECS : Outil de création de contenus éducatifs. …).

Le Laboratoire a établi par ailleurs en marge de ses activités des relations inter-universitaires à l’échelle internationale avec des pays tels que : le Canada, , les Etats Unis, la  Chine, le  Liban, le Maroc, la Tunisie, etc...

Objectifs de recherche

La double compétence de Paragraphe en humanités et en technologies de l’information et de la communication permet aux chercheurs de produire des connaissances en SIC et en psychologie (théories, modèles, études de cas, corpus,…) d’une part, et des applications finalisées d’autre part (méthodes de gestion, dispositifs, applications, prototypes,…). La maîtrise de la chaîne épistémologique allant des sciences de la conception à l’analyse des usages permet à Paragraphe de répondre à des enjeux de sociétés et de se confronter à des verrous théoriques et techniques dans toute leur complexité et de manière holistique.

objectifs-recherche-1

Sur son prochain quinquennal, Paragraphe a pour objectif principal d’explorer les pratiques et les processus de conception, d’innovation, de médiation, d’usage et d’interaction dans leur relation aux dispositifs technologiques et humains qui les cadrent.

Ainsi, la recherche fondamentale sera appréhendée dans le cadre des spécialisations disciplinaires des cinq équipes internes (et de leur projet scientifique propre), et la recherche appliquée (notamment à travers les projets de recherche) sera abordée dans le cadre de quatre thématiques transversales fondées sur des enjeux scientifiques et de société :

  1. Créations, innovations, médiations, usages en environnement hybride
  2. Intelligence et nouveaux dispositifs de gestion de l'information et des connaissances
  3. Les nouveaux territoires et les nouvelles formes de l’apprentissage, de l’éducation, de la connaissance et du raisonnement
  4. Intégration et conception pour tous : handicap, vieillissement et liens intergénérationnels

Les quatre axes structurant le laboratoire se manifestent à travers 20 mots-clés qui sont à la fois propres à chaque équipe et en relation avec les autres équipes comme le montre la matrice suivante qui indique par des numéros la correspondance entre équipes, mots-clés et thématiques transversales. Nous menons deux types d’actions en vue de développer les collaborations entre équipes du laboratoire :

  1. Des actions de type « top down » par un travail disciplinaire sur les thématiques de recherche de chaque équipe interne afin de rendre visible les proximités effectives avec les autres équipes.
  2. Des actions de type « bottom up » par le développement sur le terrain de collaborations à l’intérieur des différentes instances de travail du laboratoire. Ces actions, effectives ou en projet, sont de cinq ordres : les publications, les projets (ANR, LabEx, IDEFI), les évènements (colloques, séminaires), les formations (en globalité, par cours communs, par échange d’enseignants ou IDEFI-CréaTIC), les co-encadrements de thèse.

En fonction des thématiques transversales 1, 2, 3 et 4 mentionnées ci-dessus, voici une représentation matricielle des interactions entre équipes internes.

 

Mots-clés

C3U

EHN

INDEX

CITU

CRAC

C3U

Processus créatifs

         

Compétence

       

3

Usages

   

1

1

 

handicap, risques et sécurité

       

4

EHN

Hypertexte

   

1

1

 

Ecriture hypermédiatique

         

Narration interactive

1

     

3, 4

e-Médiation

1

 

1,  2

1, 2

3

INDEX

Documents et dispositifs informationnels

     

2

 

Muséologie numérique

1

       

Gestion des connaissances

         

Analyse des activités

1,2

1

   

1,2

CITU

Création  numérique

1, 2, 3

1

1,2

 

1,3

Ville et usage des TICES

         

Réalités mixtes

   

1, 2

   

Frontières numériques

     1, 2    

CRAC

Processus langagiers

 

1, 3

2

   

Activités inférentielles

         

Développement conceptuel

         

Développement socio-émotionnel

1,4

1

3

1,3

 

L’élaboration conjointe d’événements académiques ouverts, des journées d’études et des conférences transversales auxquels toutes les équipes internes de Paragraphe ont participé, et ce pour favoriser le débat et la confrontation des approches, par exemples, les journées thématiques : « Métaphore », « Médiation », « Pratiques et usages des environnements numériques », etc. Le renforcement d’un pôle interdisciplinaire entre les équipes internes en multipliant les projets communs, 8 projets sur 31, la mutualisation des financements et la valorisation de leur reconnaissance institutionnelle a montré l’intérêt de l’hétérogénéité des équipes.

  • Ouzalid-CapDigital (équipes : CITU et C3U)
  • ErgoJ’plus (équipes : C3U et EHN)
  • Ergonomie pour L’enfant (équipes : C3U, EHN)
  • Frontières (équipes : CITU, INDEX)
  • Playspirit (équipes : CITU, INDEX)
  • Gapaii (équipes : CITU, INDEX)
  • Stavid (équipes : CITU, INDEX)
  • Coeff-ANR (équipes : CRAC, CITU).

Orientations stratégiques

objectifs long-termes

Publié dans Le Laboratoire
lundi, 08 décembre 2014 01:46

Faits marquants

Voici une sélection de faits marquants pour le Laboratoire Paragraphe entre 2013 et 2018

Il est à noter que la doctorante Inès Laitano a obtenu un Google Award en 2015, la doctorante Stéphanie Vanwalleghem a terminé demi-finaliste de « ma thèse en 180 secondes » en 2017, le doctorant Bruce E. people, « Best Paper Award » en 2016, Conférence, WMSCI, « the World Multi-conference on Systemics, Cybernetics and Informatics », Orlando (USA), autant de réussites que nous avons identifiées comme des productions marquantes du laboratoire, attestant du bon travail de nos doctorants que nous soutenons.

1) Membres fondateurs de projets

Paragraphe a travaillé sur le montage et la mise en place de l’EUR ArTeC (Arts, Technologies, numérique, médiations humaines & Création). Ces programmes, outre les coopérations nationales et internationales qu’ils ont suscitées, ont donné lieux à des publications importantes (notamment les 4 tomes sur « Humanisme numérique  : valeurs et modèles pour demain ? ») et d’autres en cours de publication, éditeur Les Éditions de l'Immatériel. La réalisation d’une plate-forme sous la direction de Bernadette Dufrene donnant accès à un patrimoine du Maghreb sera bientôt rendue disponible au grand public sur Internet.

2) Publication d’ouvrages bilingues en Français/Anglais

Paragraphe a renforcé son rayonnement international en publiant des ouvrages en deux langues F/A. On soulignera par exemple la publication de l’ouvrage intitulé L'Analogie. Coeur de pensée et en anglais Surfaces and essences: Analogy as the fuel and fire of thinking (co-auteurs Douglas Hofstadter Professeur à université de l'Indiana (USA) et Emmanuel Sander). Dans cette optique, Paragraphe a lancé avec les éditeurs ISTE et Wiley en 2015 une série sur la thématique Digital Tools & Uses qui a donné lieu à la publication de 6 ouvrages en deux langues et d’autres en cours de publication (voir site : http://digitaluses.info/). L’édition de ces ouvrages a été l’occasion de valoriser les recherches des membres de Paragraphe sur des thèmes fondamentaux de l’unité et, en même temps, de revisiter les principaux thèmes et mouvements qui ont animé les communautés des chercheurs en sciences de

l’information et en psychologie francophone et anglaise. C’est une étape importante pour l’équipe de confronter ses idées avec des chercheurs étrangers.

3) Publication de revues

Les membres de Paragraphe ont initié 3[b1] revues : International Journal of Design Sciences and Technology » (Dir. Khaldoun Zreik), Revue des Interactions Humaines Médiatisées » (Dir. Sylvie Lelue-Merviel et Khaldoun Zreik). Elles sontreconnues par l’AERES et le CNU 71ème section. La revue en ligne Internet des Objets (Dir. Imad Saleh), a été lancée en 2017 dans le cadre de l’open sciences de la maison d’édition ISTE. Raphaêle Miljkovitch est membre de la direction de la Revue Psychologie Française, éditeur Elsevier. Ces revues sont des lieux de coopération internationale et d’actualisation des compétences pour les membres de Paragraphe. La reconnaissance de ces revues par les communautés en SIC et Psychologie conforte Paragraphe dans ses développement nationaux et internationaux.

4) Organisation de manifestations

En plus d’organiser ses conférences traditionnelles : conférence H²PTM (Hypertext, Hypermedia, Products, Tools & Methods), considérée par l’AERES comme le « fleuron des conférences en Sciences de l’Information et de la Communication », CIDE (Colloque International sur le Document Electronique), HyperUrbain, 01Designe... et pour répondre aux nouvelles thématiques de recherches, Paragraphe a initié et fondé trois nouvelles conférences ; la première sur les « Frontières Numériques », la deuxième sur les « nouveaux défis de l’internet des objets » et la troisième sur les « Patrimoines et formation[b2]s ». Ces manifestations permettent à Paragraphe, d’une part de renforcer ses liens avec des équipes de recherches de Paris 8 et avec des équipes de ses communautés, et d’autres part d’associer des entreprises privées comme Nokia et Orange.

5) Le Congrès « Digital Tools & Uses »

En collaboration avec l’ACM (Association for Computing Machinery), ce congrès qui aura lieu en octobre 2018 est labellisé comme un Grand Evénement Recherche par l’université Paris 8 (Site : http://www.digitaluses-congress.univ-paris8.fr/). C’est la première édition du congrès pluridisciplinaire « Digital Tools & Uses [b3]». Il confrontera des recherches issues des Sciences de l’information et de la communication, de l’informatique, de la sémiotique, et des Sciences cognitives. Il réunira des chercheurs français et internationaux pour rendre compte des derniers avancements de la recherche et du développement des Technologies du numérique dans des domaines variés. Le congrès est soutenu par des institutions nationales (Archives Nationales, Chaire de l’UNESCO, Université Paris 8, Université de Cergy-Pontoise, Université Paris Sud, CNAM – Paris, EISTI) et internationales (Université de la Manouba (Tunisie), Université du Turin (Italie), École supérieure de l’informatique (ESISA-Maroc). En parallèle des conférences, nous prévoyons des expositions d’œuvres, d’applications et d’expérimentations interactives et des ateliers de démonstration, ainsi que des ateliers de doctorants. La labellisation du congrès en tant qu’événement en coopération avec l’association ACM assure une visibilité et un rayonnement internationaux au laboratoire. Le site du congrès est visible sur plusieurs plateformes et agenda des conférences internationales. Les actes du congrès seront indexés et diffusés par la bibliothèque ACM. La réussite du congrès nous permet de demander la création d’un sous chapitre d’ACM.

 

Voici une sélection de faits marquants pour le Laboratoire Paragraphe entre 2008 et 2013 

  • Paragraphe est membre fondateur de deux LabEx dès la première vague de candidature en 2010, particulièrement sur la base de son expertise dans l’étude, la modélisation, la conception et l’évaluation des technologies numériques:

ARTS-H2H (Université Paris 8), Noté A+. Paragraphe a pu bénéficier d’un financement de plus 70 000 € sur la période mars 2012 à décembre 2012 et de plus 93 000 € pour l’année 2013.

PATRIMA (Universités Cergy-Pontoise et Versailles), Noté A+. Les projets soumis sont en cours d’évaluation.

  • Le rapport de l’étude « Technologies clés 2015 », commandée par le Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie, publié le 15 mars 2011 qualifie Paragraphe comme l’un des acteurs clés de la R&D en France dans le domaine 28 : « Valorisation et intelligence des données » (p.105).

  • Fin 2011, les membres de Paragraphe ont coordonné la candidature « Initiatives d’Excellence en  Formations Innovantes » (IDEFI) portée par l’Université Paris 8, le projet d’innovation pédagogique « Créa-TIC » insiste notamment sur la « recherche-action-création », des méthodes de formation à et par la création, l’action et la collaboration, et l’implication dans la formation par la recherche. Ce projet est coordonné par la Pr. Ghislaine Azémard de Paragraphe, le projet a été classée 8e sur 93 propositions et doté de 5,2 millions € sur 8 ans sur un budget global de 37 millions €.

5 masters sur les 8 adossés à Paragraphe ont été labélisés« Formation d’excellence » dont 3 nouvelles formations pluridisciplinaires.

  • La création en 2011 de GIS H2H (Human to Human ou « Médiations humaines ») par Paragraphe présente un élément stratégique pour le développement d’un réseau national basé sur l’échange scientifique entre des partenaires impliqués dans la vie socio-économique nationale. H2H peut être un moteur pour créer un réseau européen et international autour des thématiques de Paragraphe, il est composé de 15 partenaires.

  • Remise, sur proposition de l’unité, d’un doctorat Honoris Causa de l’Université de Cergy-Pontoise à Douglas Hofstadter les 5 et 6 octobre 2011. Hofstadter est Professeur Distingué de l’Université d’Indiana (College of Arts and Sciences) et un chercheur reconnu pour ses contributions essentielles en Intelligence Artificielle. Il dirige le Centre de Recherche sur les Concepts et la Cognition.

  • La quantité de projets et de contrats de recherche, en plus de la production scientifique en général, a quadruplé (sur une même période de 5 ans, passant de 8 à 31 projets).

  • La valorisation officielle des productions artistiques théorisées (PAT) et des prix et distinctions obtenues par les membres de l’unité rend compte d’un rayonnement international et national significatif. 51 PAT et 6 prix et distinctions sont au bilan de l’unité.

Publié dans La recherche

Partager sur le réseaux sociaux

FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedin

Dépôts HAL

Trouver une info

Connexion