Sign in / Join

Les risques du colmatage du filtre à particules sur une C4 Picasso

Il existe de nombreuses technologies qui permettent de réduire considérablement la pollution créée par les véhicules. Parmi ces dernières, figure le filtre à particules, l’une des meilleures solutions instaurées dans l’Union européenne. Cependant, il arrive qu’on assiste à un colmatage du filtre, ce qui constitue un grand risque pour le véhicule, surtout lorsqu’il s’agit d’une C4 Picasso. Quels sont           alors ces risques ? Éléments de réponse dans cet article.

Le fonctionnement du filtre à particules sur une C4 Picasso

L’insertion du filtre à particules dans les voitures remonte aux débuts du XXI è siècle par l’œuvre du groupe PSA. En effet, le dispositif était au départ utilisé pour filtrer le gaz d’échappement et son recours était aléatoire lors de la conception des véhicules. Cependant, depuis 2011, il est devenu indispensable et la législation européenne le considère comme obligatoire pour tous les engins automobiles mis en vente sur le territoire européen. On le retrouve aussi aujourd’hui sur les moteurs à essence, même s’il demeure aléatoire. La particularité du filtre à particules réside dans le fait qu’il se nettoie de lui-même, ce qui lui permet de se régénérer plus facilement que des dispositifs similaires.

A lire en complément : Comment vendre sa voiture au meilleur prix ?

Pour ce faire, il faut que la température soit élevée, même s’il existe une stratégie pour passer outre cette règle. En effet, on retrouve certains filtres fabriqués avec des addictifs qui se régénèrent et s’actionnent même en cas de baisse de la température. Dans l’un ou l’autre des cas, la régénération est une étape qui met le filtre à l’abri de l’encrassement et favorise l’utilisation du gasoil qui aurait évité la combustion.

Les risques liés au colmatage du filtre à particules sur C4 Picasso

La conception du filtre à particules est similaire à celle d’un nid d’abeilles. On y retrouve plusieurs trous abritant de petites particules issues du gaz d’échappement. En effet, le filtre à particules assure les mêmes fonctions qu’un filtre ordinaire lorsque le moteur est éteint. De fait, les particules associées aux gasoils non brûlés ou à l’huile deviennent au fil du temps du goudron. Elles commencent également à boucher de façon progressive le filtre à particules de la C4 Picasso. Mais, la plupart du temps, ces situations surviennent dans le cas où le filtre ne se régénérait pas. Le cas échéant, on y retrouve une forte présence de goudron, ce qui est à l’origine du colmatage du filtre à particules.

A lire aussi : Comment bien choisir son véhicule adapté (TPMR) ?

Par ailleurs, il faut noter que le phénomène du colmatage sur une C4 Picasso n’est pas sans danger pour cette auto. D’abord, cela se ressent au niveau de la performance du véhicule à travers une consommation importante de carburant. On note ensuite un problème au niveau de la puissance de la C4 Picasso lorsque le filtre à particules se colmate. En dehors de ces symptômes, il est possible que le tableau de bord alerte sur le problème de colmatage du filtre à particules au cas où cela surviendrait. En absence des mesures urgentes pour dépanner la voiture, le risque de détérioration du moteur est élevé.

Les astuces pour éviter le colmatage du filtre à particules sur une C4 Picasso

Pour éviter le colmatage du filtre à particules sur une C4 Picasso, il existe des méthodes très simples à adopter. Parmi ces dernières, on a :

La régénération régulière

Régénérer régulièrement reste une meilleure solution pour préserver le filtre à particules. Cela doit notamment se faire lorsque vous effectuez de longues distances avec la C4 Picasso. En effet, les signes de colmatage s’aperçoivent généralement après un trajet de 10 000 km. Pour ce faire, il est recommandé d’activer le colmatage, une fois une distance pareille parcourue.

Le remplacement fréquent du filtre

L’entretien du filtre à particules est un excellent moyen pour le conserver. Il vous permet de garder longtemps votre dispositif, mais il faudrait que vous pensiez à le remplacer après un long moment d’utilisation. Par exemple, avec un nouveau modèle de C4 Picasso, vous devez faire changer le filtre après avoir effectué 200 000 km.

En revanche, sur une vieille voiture, vous ne devez utiliser le filtre que pour 80 000 km après quoi, il faudra le changer. N’hésitez surtout pas à faire attention aux moindres détails de votre voiture afin de la garder très en forme pour de belles expériences.