Sign in / Join
Assurance pour vélo électrique

Est-ce qu'il faut une assurance pour un vélo électrique ?

Les moyens de déplacement se multiplient aujourd’hui. Vous avez le choix entre plusieurs outils. Par exemple, le véhicule et la moto commencent par se faire seconder par les trottinettes et même les vélos électriques. Si pour les moyens de transport conventionnels, l’assurance est obligatoire, la question se pose aussi pour ces types de vélos.

Vous devez souscrire une assurance pour vélo électrique

Il est évident que vous devez souscrire une assurance pour un vélo électrique. C’est une obligation qui s’impose à vous. Cela se justifie par le fait que votre moyen de transport est appelé à emprunter la route publique. De ce fait, lorsqu’il fonctionne avec un moteur, il est considéré comme un cyclomoteur. Tous les engins appartenant à cette catégorie sont soumis à la souscription de l’assurance.

A lire également : Banksy : biographie de l'artiste d'art urbain

Le système est organisé de sorte que vous ne soyez pas en mesure de circuler sans permis. Pour les speed Bike, il est même exigé d’avoir le permis de conduire. Vous ne devez pas donc utiliser un vélo électrique sans avoir recours à un assureur. Pour obliger tout le monde à suivre cette règle, des contrôles sont faits et les contrevenants sont sévèrement punis par la loi. La mesure est également rappelée lors de l’achat d’un vélo électrique.

L’assurance vélo électrique minimum à avoir

Le domaine de l’assurance est en plein essor. Les assureurs proposent des produits qui tentent de couvrir toutes les éventualités possibles. Cela provoque la disponibilité de beaucoup de produits pour le vélo électrique par exemple. Cependant, le minimum qui est exigé est la responsabilité civile.

A lire aussi : Comment se foncer les cheveux naturellement ?

Cette assurance vélo électrique offre une protection minimale. Avec elle, vous pouvez déjà librement circuler. Aussi, cette solution vous met à l’abri des dépenses pour les éventuels cas d’accident. Ce produit d’assurance ne vous prend pas en charge en cas d’accident.

Cela vous évite de vous inquiéter, l’accidenté sera pris en charge. Cela vous évite par exemple des poursuites judiciaires pour des cas dédommagement insuffisant et autre. De même, cette assurance vous évite de dépenser de l’argent pour la prise en charge des dommages matériels et physiques d’un sinistre dont vous êtes l’auteur. Vous devez donc y souscrire pour vous protéger.

Les autres possibilités d’assurance

Assurance pour vélo électrique

Les vélos électriques bénéficient de plusieurs offres d’assurance. Par exemple, vous pouvez avoir une assurance vélo électrique pour les cas de vol. Cette assurance vous protège des cas de vol ou de disparition de votre moyen de transport. Ne pensez pas que vous êtes vraiment en sécurité avec votre outil à pédaler chez vous. Les voleurs sont parfois ingénieurs et peuvent vous le prendre.

La motivation des voleurs pour ce vélo est justifiable par son prix. En effet, cet engin doté de moteur électrique coûte entre 700 euros et 3000 euros. C’est une bonne prime pour les hors-la-loi. Vous pouvez aussi ajouter le produit d’assurance contre la casse. Cela vous protège en cas d’accident. Les dommages sont pris en compte tant pour la victime que pour vous. Cette couverture prend aussi en charge les cas de chocs subis par votre matériel. Il sera réparé sans délai.

Les conséquences en cas de non-assurance

Si vous n’avez pas d’assurance vélo électrique, vous vous exposez à de nombreuses conséquences. La première qui est dissuasive est une amende. Vous serez passible du paiement d’une amende pouvant atteindre 3750 euros. Cette somme pourrait bien servir pour prendre un second vélo électrique.

En dehors de l’amende, vous vous exposez à de gros dégâts. Pour un accident par exemple, vous serez obligé de faire face à tous les dégâts provoqués. Si la victime s’en sort avec beaucoup de préjudices corporels, vous serez dans l’obligation de débourser de sommes astronomiques pour le dédommager.

Il n’est pas encore question des dégâts matériels potentiels qui eux sont souvent plus onéreux pour une personne non assurée. Avez-vous pensé aux dommages que vous-même, vous auriez pu subir physiquement ? Qu’en sera-t-il de l’état de votre moyen de déplacement ? Tout cela peut être évité avec une assurance d’au moins 15 euros le mois.